Suites au questionnaire sur le secteur de la réparation automobile

322 personnes ont répondu au questionnaire sur le secteur de la réparation automobile ! Mauruuru roa !

 

Alors que l’usage d’une automobile ou d'un motocycle apparait souvent indispensable, au moins à Tahiti, et que le budget en matière de réparation apparait élevé, il ressort de ce sondage un certain mécontentement à l’égard du secteur de la réparation automobile, et des concessions en particulier. Il leur est notamment reproché de mettre à profit leur connaissance technique (inégalité de connaissances techniques et commerciales avec le client) pour pratiquer des prix très élevés et ne pas assurer toute la transparence sur leurs prestations.  Une concurrence restreinte dans ce secteur concentré qui comprend un petit nombre d'acteurs est également relevée, de même que la difficulté d’acquérir par soi-même des pièces notamment sur Internet. Si une réglementation de ces prestations existe, elle est peu connue des répondants et leur apparait comme insuffisante pour réduire les coûts.

 

Après analyse des réponses à ce questionnaire, l’Autorité déterminera les meilleures suites à donner à cette initiative. Celle-ci pourrait notamment passer par une proposition au collège de l’Autorité de déclencher une enquête sectorielle sur ce secteur.

 

Infographie-AutoMoto

Rechercher une actualité

Notre page Facebook

Contactez-nous

Bâtiment du Gouvernement - RDC - Avenue Pouvana'a a O'opa B.P. 27 - 98713 Papeete

Newsletter

Inscrivez-vous gratuitement

© Copyright 2020 Autorité de la concurrence Tous droits réservés. Site réalisé par Websight